Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre (journaliste et biographe) sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans l'Express
Îles Vanille : Maurice tire les marrons du feu

L'Express du 8 avril 2015, de notre correspondant Laurent DECLOITRE, photos Pierre MARCHAL

Sept îles de l’océan Indien se sont regroupées sous le label Vanille pour attirer les touristes. Leur complémentarité profite surtout à Maurice.

L’an dernier, les voyages combinés (visite de deux destinations durant le séjour) ont augmenté de 15% dans l’océan Indien. Maurice en a largement profité grâce à la promotion commune faite sur les salons internationaux par les sept îles Vanille (1) : elle a accueilli 75 000 touristes en combiné, alors que la Réunion n’en recevait que 22 000. Pire : le département français est le seul à avoir perdu des visiteurs ! L’an dernier, ils étaient 7% de moins qu’en 2013 à avoir choisi de visiter à la fois Saint-Denis et Port-Louis. Pascal Viroleau, le directeur réunionnais du label Iles Vanilles , explique cette déconvenue par la crise économique en métropole et par le fait que de plus en plus de touristes passent par le hub de Dubaï ; or aucune ligne aérienne ne dessert Saint-Denis depuis les Émirat arabes unis.

Au-delà des chiffres, le concept pose question. Certes, les tours opérateurs proposent un vol Réunion-Maurice quasi-gratuit (30 euros) si l’on a réservé, en amont, un séjour dans les deux destinations. Mais comme l’a relevé l’an dernier la Cour des comptes, « les partenaires sont également des concurrents »… Il suffit d’écouter le ministre du Tourisme mauricien, Xavier-Luc Duval, qui veut faire de son île « une destination aventure, exciting, fun »… comme la Réunion !

Exit le concept de complémentarité jusqu’alors accepté : le vert sur l’île intense, le bleu indolent à Maurice ? Ariane Loupy, la directrice d’Île de la Réunion Tourisme, est partagée : d’un côté, elle admet que « les Mauriciens nous copient beaucoup » ; de l’autre, elle estime qu’ils « tendent enfin la main. On va les aider à attirer les touristes de métropole, ils vont nous aider à capter les Chinois et les Indiens ».

René Barrieu, consultant en marketing et tourisme, est plus critique. Selon lui, les actions de promotion vont profiter « à la marque leader », à savoir Maurice. Plus mauvaise langue, il ajoute que l’île sœur avait coopéré entre 1997 et 2002, alors que l’union européenne apportait son financement. Puis « plus rien » par la suite… Aujourd’hui, les îles Vanille gèrent un budget global de 600 000 euros (fonctionnement et promotions) financé à 70% par l’Europe, à 12% par la Région Réunion et à moins de 5% par Maurice…

L.D.
  1. Comores, Madagascar, La Réunion, Iles Maurice, Seychelles, Mayotte, Maldives.

Commenter cet article