Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre (journaliste et biographe) sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans Libération

Les mets et les mots

 

Voyages.Libération.fr du 14 novembre 2011

Laurent DECLOITRE, correspondant À La Réunion


A La Réunion, la culture mitonne au fond des marmites. Car déguster le plat « national », le cari, ne titille pas seulement les papilles ; c’est aussi l’occasion de goûter le créole, de savourer des expressions parfois reconnaissables à leur emprunt au français, parfois aussi pimentées et délicieusement incongrues qu’un « rougail zévi ». Lire sur Libé.

 

Cuisiner un cari au feu de bois

caricreole2.jpgLe cari est le plat emblématique des Réunionnais, vous en dégusterez plus d’un au cours de votre séjour. Vous pouvez également apprendre à le préparer. Rendez-vous au marché forain de Sainte-Suzanne, sur le front de mer, pour y acheter ti-jacques ou boucané, bringelle ou morue, cabri ou brèdes… Rassurez-vous, le guide Jean-Michel assure la traduction ! Ensuite, direction un ancien phare, sur la pointe de Bel-Air, où vous cuisinez au feu de bois le cari de votre choix, face à l’océan, à l’ombre des vacoas. Comme le dit en souriant le chef créole qui vous seconde, « toute demoun y donn la min ». (Tout le monde aide).

Prix par personne : 35€

Réservations sur http://nord.reunion.fr (les mardis et samedis) (photo LBP)

Parler créole autour d’un cabri massalé

A La Réunion, le français suffit évidemment pour comprendre et être compris. Mais si « zot gingn koz an ti gin kreol » (si vous savez parler un petit peu le créole), alors vous vous ouvrirez le cœur des Réunionnais. Plusieurs possibilités… appétissantes :

- La compagnie Baba Sifon (poupée de chiffon), plus connue pour ses spectacles de contes, organise des cours de créole, au théâtre du Séchoir, à Saint-Leu et à la Fabrik, à Saint-Denis. Les séances du samedi sont animées par Francky Lauret, écrivain et enseignant. Il n’a pas son pareil pour évoquer les recettes des « gramouns » (les anciens) et vous mettre l’eau à la bouche, en créole bien sûr.

franckylauret.jpgRens : 0692 09 30 55 ou à babasifon@yahoo.fr

Tarif : 20€ par atelier, 10€ pour les adhérents de la compagnie (photo P.M.)

 

 

 

 

 

 

- L’office touristique du Beau Pays organise des ateliers de conversation créole, les jeudis, dans un lieu convivial : le restaurant Gadiamb, à Saint-Denis, spécialiste de la cuisine « lontan » (plats traditionnels). Après un punch fruit de la passion, vous passez à table : là, même les Réunionnais « pure souche » découvrent des recettes oubliées à base de légumes comme le cambarre ou le conflore (des tubercules), ou encore le margoze, un concombre sauvage au goût amer.

courscreolegadiamb.jpgRens : 0262 20 10 79 ou sur http://nord.reunion.fr, 15€ par personne pour l’atelier + menu à la carte. (photo D.R)

 

 

 

 

 

 

Chanter, danser et manger créole

Le groupe folklorique Pat’Jaunes est unique à La Réunion : du séga bien sûr, mais aussi de la polka aux accents cajuns, de la quadrille et même de la mazurka ! Autre particularité : les frères Gonthier et leur complice Claudine se produisent au cabaret « Chez Rose », à la Plaine-des-Cafres, où le public se régale de leur humour et du savoir-vivre créole autour de caris typiques.
Rens : www.patjaune.com, patjaune@wanadoo.fr

Commenter cet article