Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre (journaliste et biographe) sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans l'Express

Vu pfarreyrol.petit.jpgar


Jacqueline Farreyrol, chanteuse, présidente d’Ile de la Réunion Tourisme, ex-suppléante de Didier Robert à l’Assemblée nationale.
« Le président allie fermeté, générosité et élégance. Il reste simple, honnête et surtout n’a pas encore été pourri par la politique. J’apprécie le politicien, mais aussi l’homme. Même s’il avait été de gauche, je l’aurais suivi ! Comme c’est un très bon pianiste et chanteur, je lui ai proposé d’enregistrer une chanson en duo ! »


tak.petit.jpgAndré Thien Ah Koon, ancien député-maire du Tampon.
« Nos relations étaient faites d’estime et de respect. Mais dès son arrivée à la mairie du Tampon, son attitude a changé. Je n’ai plus reconnu l’homme que j’avais formé. Mon fils spirituel a trahi ma confiance et a balayé tout ce que nous avions construit. Jusqu’à dilapider les budgets communaux pour promouvoir la moindre de ses réalisations. Didier Robert est un homme de communication qui n’hésite pas à mettre le bien public au service de la politique ».


deprince-copie-1.jpgYann de Prince, président du Medef Réunion.
« Je ne mélange pas économie et politique. Pour autant, tout miser sur le chantier du tram-train aurait été une erreur car il se serait fait au détriment des autres secteurs économiques. Il faut reconnaître au président un certain courage pour l’avoir arrêté à temps. Il nous propose de travailler ensemble sur les grands dossiers ; c’est un vrai changement. Et, pour un chef d’entreprise comme moi, une réelle opportunité ».


nasimahdindar.jpgNassimah Dindar, présidente UMP du conseil général   
Interrogée par l’Express, Nassimah Dindar a renoncé à donner son point de vue sur Didier Robert, avec lequel elle reste fâchée depuis qu’il l'a révoquée de son poste de présidente d’une société d’économie mixte, actionnaire de la compagnie aérienne Air Austral. Lorsqu’elle s'est exprimée dans les médias locaux, son jugement a été sans concession : « Didier Robert a une ambition boulimique. C’est inquiétant pour l’avenir d’agir de la sorte lorsqu’on est un jeune élu. Il pratique la politique de la claque plutôt que du dialogue. Nous n’avons pas la même vision éthique, il ne respecte pas les règles de convivialité entre les deux collectivités ».

Propos recueillis par L.D.

Commenter cet article