Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans l'Express

Les conseils d'une nutritionniste

 

L'Express n° 3171 du 11 au 17 avril 2012

 

nutri-copie-1.jpgAussi volubile que souriante, Anne-Marie Jové-Bintner, médecin nutritionniste à Saint-Pierre, passe en revue les plats réunionnais et propose quelques conseils, accompagnés, ce jour-là, de morceaux de mangue verte - avec sel - et de thé glacé - sans sucre… Adepte de la thérapie comportementale et cognitive, elle se refuse à interdire et cherche à adapter les traditions culinaires créoles.

Miam-Miam 

- Le cari : "Le préparer avec une seule cuillère d'huile, voire aucune pour un boucané."

- Les grains : « Les féculents, c’est notre carburant ; il en faut avec le riz blanc. »

- Le rougail saucisses : « Oui, à condition de percer les saucisses au moment de les bouillir pour qu’elles perdent leur gras. »

- Le bouchon : « Pourquoi pas : il est cuit dans la vapeu, mais ne pas ajouter trop de sauce. »

- Gâteau patate : « Après un repas léger et équilibré, pas après deux caris… »

- Boire de l’eau, voire un « café coulé plutôt qu’un verre de Coca-Cola. »

- Ne pas oublier les légumes : « Prenez le temps de préparer des brèdes ».

- S’arrêter de manger avant d’être « rempli », avec « une légère sensation de faim ».

- Poisson : « Le préférer à la viande, même s’il s’agit d’espèces grasses comme le thon ou le saumon, car c’est du bon cholestérol ».

Beurk

- « Croire qu’on doit toujours finir son assiette ».

- Manger plus parce qu’on fait du sport : « Uniquement si l’on a faim, mais ne jamais se forcer. »

- Manger pour deux quand on est enceinte : « Non, le fœtus ne réclame pas autant de nourriture qu’un adulte. »

- Grignoter entre les repas ou devant la télé.

- Acheter le même sandwich ou la même barquette pour soi que pour son enfant de six ans. « Il n’a pas besoin d’une telle quantité ».

- Obliger son enfant à prendre un petit déjeuner ou un goûter : « Cela dépend ce qu’il a mangé la veille ou à midi. S’’il n’a pas faim, pourquoi le forcer ? »

- Achetez des produits allégés : « Attention, ils vous procurent une fausse sécurité ».

- Faire un régime : « C’est la catastrophe, la privation déclenche des syndromes restrictifs. »

L.D

Commenter cet article