Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans l'Express
Dossier paru dans l'EXPRESS du 2 mars 2010
Par Laurent DECLOITRE


Dans la famille Vergès, Paul a placé ses enfants Pierre et Françoise. La droite crie au népotisme et demande le petit-fils et la petite-fille...

jacquesverges
Photo Claude Platiau / Reuters

Le système Vergès, c'est aussi et surtout une histoire de famille. Cette dynastie soudée a longtemps été l'atout maître du président du conseil régional ; paradoxalement, elle pourrait aujourd'hui faire le jeu de la droite locale. "C'est son point faible", analyse Margie Sudre, sur la terrasse ventée de sa case, plantée à La Possession... à quelques centaines de mètres des domiciles de Paul et Pierre Vergès. Froidement, l'ancienne présidente de la région, élue en 1993 avec l'appui du PCR, reconnaît que "ce sera l'un des thèmes de la campagne".

 

Françoise Vergès, 57 ans, la fille de Paul, en sait quelque chose. "A travers moi, on veut abattre mon père. Je suis devenue le bouc émissaire d'une droite réactionnaire. Tous les jours, c'est boum boum. J'ai même lu sur Internet que j'allais me marier et que mon fiancé m'avait laissé tomber !" se désole celle que le gouvernement a nommé présidente du Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage et "experte transversale" aux Etats généraux de l'outre-mer. "Qu'on me laisse tranquille, j'ai ma vie, je ne me mêle pas des activités politiques de Paul Vergès", soupire-t-elle, fatiguée, à son retour sous la neige parisienne, du Festival des divinités noires de Lomé (Togo). Françoise Vergès y était invitée pour évoquer la future Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise (MCUR). Officiellement simple chargée de mission au conseil régional, cette militante féministe est de fait la cheville ouvrière de ce projet ambitieux et controversé à cause de son coût, qui doit ouvrir en 2012.

C'est justement parce que le président de la région a recruté sa fille que Pierrot Dupuy, ancien élu RPR, a porté plainte contre Paul Vergès. Pour "prise illégale d'intérêt". Un coup politique du patron de Zinfos974, un site d'information dont les articles prennent régulièrement pour cible la famille Vergès. En novembre dernier, l'association saint-pauloise Réagir et Margie Sudre ont également saisi le procureur. "A Strasbourg, on interdit aux parlementaires d'embaucher quelqu'un de leur famille", rappelle ingénument l'ancienne députée européenne. Rien de tel cependant en France. Aussi la plainte a-t-elle peu de chances d'être instruite.

"Népotisme ? Moi, je n'en ai rien à foutre !"

Si Françoise s'attriste de la polémique, Pierre Vergès, le "petit frère", s'emporte. "Népotisme ? Si être "le fils ou la fille de" était un crime, plus personne ne pourrait s'engager ! Moi, je n'en ai rien à foutre !" Pas question pour le troisième vice-président de la Région de manger son chapeau, à l'image d'un Jean Sarkozy, qui a renoncé à la présidence de l'établissement public d'aménagement de la Défense, en région parisienne, pour cause de polémique. Cela étant, Pierre Vergès, critiqué pour avoir pris la présidence de la SR21, la société d'économie mixte de la région, chargée des grands projets, a promis qu'il ne repostulera pas à ce poste au terme de son manddat. Parmi ces dossiers, le tram-train, énorme chantier de plus de 1,5 milliard d'euros, qui doit relier Saint-Paul à Sainte-Marie. Paul Vergès en a fait l'une de ses priorités, célébrant "un projet historique" qui "ouvre une nouvelle ère". D'où la présence du fils pour en assurer et en contrôler le bon aiguillage ? Mais Pierre n'a pas le charisme de son père : il ne fait pas l'unanimité dans son propre camp. "Il représente une façon de penser et de fonctionner qui ne survivra pas à la mort de Paul Vergès", lâche prudemment un élu de l'Alliance, la liste montée par le PCR en 2004.

Si le fils est dans le wagon, le petit-fils a également pris le train en marche. Maël Vergès a été embauché en 2006 à la SR21. Durant deux ans, le jeune ingénieur a travaillé sur le plan réunionnais de développement durable de la région. Depuis, le fils de Pierre a été recruté par CBo Territoria, la société gérant les actifs fonciers du groupe Bourbon, présidée par Jacques de Chateauvieux, qui entretient des liens compliqués avec Paul Vergès. Maël, de son côté, plaide pour le respect de sa vie privée et assure : "Je ne suis pas une personnalité publique."

La fille chargée de mission à la région, le fils vice-président... et la petite-fille conseillère ? Maya Césari, 39 ans, est souvent présentée comme telle par les détracteurs de Paul Vergès. En réalité, la conseillère régionale est la fille de l'ancienne compagne de Laurent Vergès, le fils aîné de Paul, décédé en 1988. "Ma mère et Laurent n'étaient pas mariés et n'ont vécu ensemble que quelques années", se souvient-elle. Brillante universitaire, docteur en biologie moléculaire et maître de conférences, Maya Césari insiste : "Je n'ai aucun lien de parenté avec les Vergès ; mais, si c'était le cas, j'en serais fière." Pour autant, n'a-t-elle pas dû à cette proximité familiale sa place sur la liste de Paul Vergès ? "Il m'a sans doute identifiée plus facilement, reconnaît la suppléante d'Elie Hoarau (PCR) au Parlement européen. Je pense qu'il m'aime bien et il y a une sorte de lien affectif."

 

Le second cercle

 

Le frère

Le frère de Paul, Jacques Vergès, ne joue aucun rôle sur la scène politique réunionnaise... si ce n'est le sien : le célèbre avocat a arpenté les planches du théâtre de Champ-Fleuri en avril dernier, pour y présenter son one-man-show, Serial plaideur. Il serait cependant étonnant que son réseau parisien - politique, médiatique et judiciaire - ne serve pas au président de la Région.

La fille

Claude Vergès est sans doute la fille la moins connue du patron de la Région. Il faut dire que cette pédiatre et pneumologue exerce au Panamá, en Amérique centrale, depuis vingt-deux ans. Ce qui n'empêche pas Témoignages, le journal du PCR, de reproduire en mars dernier un article d'une page à sa gloire, lorsqu'elle fut décorée de la Légion d'honneur...

L'épouse

C'est toujours dans L'Humanité locale que Laurence Vergès, l'épouse de Paul, écrivait dans les années 1950 des articles sur la condition féminine. Selon Pierre, sa mère joue toujours "un rôle capital" auprès de Paul Vergès. "Elle le conseille à sa manière, sans complexe, directe, parfois même brute de décoffrage." Une personnalité essentielle, comme l'illustre parfois sa présence discrète aux assemblées plénières du conseil régional...

 

Commenter cet article