Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre (journaliste et biographe) sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans l'Express

Des avions low-cost
Laurent DECLOITRE, l'Express du 18 janvier 2012

A-380-AIRBUS-045.jpgLe pari est osé : acheter deux Airbus A380, le plus gros avion du monde, et les transformer en « bétaillères », selon les opposants à ce projet, en passant de 580 à 820 sièges ! « Grâce à cette formule low-cost, assure Gérard Ethève, le prix des billets sera inférieur de 25 à 30 % en moyenne. » Le premier appareil doit être livré en 2014. Pour le patron d’Air Austral, c’est la seule façon de baisser les prix. Et d’ajouter, un brin provocant : « En tant qu’entreprise française, je ne profite pas des impôts, des salaires, du temps de travail mauriciens… Par civisme, les Réunionnais devraient voyager avec Air Austral et non avec une compagnie étrangère. » Pas sûr que le message passe auprès des passagers qui choisissent Air Mauritius, souvent moins chère pour se rendre en métropole…
En tout cas, l’argument ne convainc pas Patrick Karam. L’ancien délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer s’était battu en 2008 contre les compagnies aériennes afin qu’elles vendent au moins 15 % de places à bas tarif entre juin et septembre. « Les dirigeants d’Air France et de Corsair ont joué le jeu, comptabilise Patrick Karam. Pas le patron d’Air Austral ! »

Ce dernier rétorque que les passagers plébiscitent sa compagnie : à elle seule, Air Austral génère 53 % du trafic de la Réunion, table sur un chiffre d’affaires de 440 millions d’euros en 2012 et espère transporter, une fois que l’A380 sera opérationnel, 1,3 million de passagers. Dont quelques milliers entre les Seychelles et Paris, la nouvelle ligne que l’insatiable entrepreneur ouvre en mars prochain, malgré la tempête…

Commenter cet article