Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans Libération
La Réunion assise sur un volcan

De notre correspondant, Laurent DECLOITRE
12 février 2009

Après les Antilles, la pression monte sous la terre volcanique de la Réunion. Mardi, un collectif inédit de treize associations, syndicats et partis politiques a grondé pour réclamer des mesures en faveur du pouvoir d'achat, de l'emploi et du logement. Du Parti communiste réunionnais à la Ligue des droits de l'homme, en passant par le Nouveau parti anticapitaliste, tous se sentent pousser des ailes. « A la Guadeloupe, un peuple debout réclame justice sociale. Ça nous booste ! », reconnaît Jean-Paul Ratenon, président de l'association Agir pou nout tout. « Il faut en profiter et oeuvrer assez vite, sinon ça va faire pshitt », renchérit Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT-Réunion. Le collectif se fait l'écho de la population, dont plus de la moitié vit au-dessous du seuil de pauvreté. Frédéric, vendeur de chaussures à Saint-Denis, s'interroge : « Si les Guadeloupéens sont parvenus à obtenir ce qu'ils veulent, pourquoi pas nous ? Tous les pays d'outre-mer devraient faire une grève générale ».
Mais c'est « ti pa ti pa »*, selon l'expression créole, que les organisations veulent monter en puissance. Pas d'appel à baisser les rideaux ni à descendre dans la rue pour l'instant. Seuls les étudiants et les enseignants-chercheurs de l'université ont manifesté hier, pour protester contre la loi Pécresse. Il faudra attendre la fin de semaine pour découvrir la plate-forme de revendications du collectif ; nul doute qu'elle recoupera les mêmes problématiques qu'en Guadeloupe.
Avec 24,2% de chômeurs et une augmentation de 16,8% en un an, la Réunion bat les records nationaux. Autre médaille : selon l'association Consommation, Logement et Cadre de Vie, quatre banques réunionnaises figurent parmi les cinq plus chères de France. Le collectif départemental des consommateurs contre les abus bancaires avait déjà conclu à un différentiel de plus de 250% ! L'essence, qui a mis le feu aux poudres aux Antilles ? Le sénateur UMP Jean-Paul Virapoullé parle de « monopole colonial », à propos de la Société réunionnaise de produits pétroliers, qui approvisionne l'île en carburant. En décembre, les transporteurs de l'île ont bloqué les routes, pour protester contre le prix des carburants. Ils ont obtenu une baisse, reconduite en début d'année. Au même moment, le Conseil de la concurrence infligeait une sanction de 41,1 millions d'euros à Chevron, Total, Esso et Shell pour entente illicite lors d'un appel d'offres, à la Réunion en 2003... De quoi donner du pain sur la planche à la mission d'inspection sur le prix des carburants en outre-mer, qui termine sa tournée cette semaine sur l'île.
Reste, comme aux Antilles, la question du prix des produits de première nécessité.
Alors qu'Yves Jégo a promis aux Guadeloupéens une baisse de 20% sur 100 produits, la charte qu'il a signée en juillet avec la grande distribution réunionnaise ne comporte aucun objectif chiffré. Pire : le dernier relevé d'un chariot-type montre une valse des étiquettes de près de 2%. Conclusion d'un membre du collectif : « Si rien n'est réglé, ça va péter ! »

* Lentement mais sûrement




Commenter cet article