Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'actu vue par Laurent DECLOITRE

L'actu vue par Laurent DECLOITRE

Les articles de Laurent Decloitre (journaliste et biographe) sur la Réunion et l'océan Indien parus dans Libération, l'Express et la presse nationale.

Publié le par Laurent DECLOITRE
Publié dans : #Articles parus dans Libération

La Réunion dans l’attente de nouveaux contrats

Libération du 28 août 2017, de notre correspondant Laurent DECLOITRE

Tout comme l’éruption du Piton de la Fournaise, qui avait débuté le 14 juillet dernier pour s’éteindre hier, la pression exercée par les maires de La Réunion sur le gouvernement a baissé d’intensité. Le 17 août, dix-huit d’entre eux, sur les vingt-quatre communes du département, avaient reporté la rentrée scolaire de cinq jours, pour protester contre une baisse de dotation de contrats aidés. Les collectivités en attendaient de l’État 3300 pour assurer l’accueil des élèves, la surveillance, la restauration, ils n’en ont obtenu que 2100.
Mais mardi dernier, le retour sur le banc des écoles a finalement eu lieu dans le calme. Seuls les parents d’élèves du Tampon, une commune du centre de l’île, ont manifesté, bloquant les routes, jusqu’à ce que le maire (divers droite) affecte un million d’euros pour créer 50 postes supplémentaires de « taties », comme on appelle ici les Atsem, qui aident les enseignants en classe de maternelle.
Pour autant, le calme est précaire, en « phase de sauvegarde » à l’image du volcan réunionnais tout juste assoupi. « On a assuré le strict minimum, on est en pleine nébuleuse pour la suite », prévient Stéphane Fouassin, premier magistrat de Salazie, un village montagnard et touristique. Le président de l’association des maires de La Réunion rappelle qu’en 2014, l’île s’était vu octroyer 29 000 emplois aidés, affectés aux écoles, mais aussi aux collèges, lycées, associations, entretiens d’espaces verts etc… « Or au premier semestre de cette année, on n’en a reçu qu’un peu plus de 11 000 ! » Ce qui équivaudrait à 22 000 emplois sur douze mois.
Le gouvernement se veut rassurant, promettant que d’une part l’outre-mer, d’autre part l’éducation seront « prioritaires » pour les prochaines dotations. Les chiffres doivent être annoncés avant la fin du mois de septembre.
L.D.

 

Commenter cet article